La harpe : un instrument idéal pour jouer dans des concerts classiques

Très souvent utilisée dans les orchestres symphoniques et d’opéra, la harpe est parmi les instruments qui datent de l’année 1200 Avant Jésus-Christ. Cet instrument permet d’obtenir un son harmonieux pour ceux qui savent le jouer. Avant d’en arriver là, il est important de connaître quelques informations sur ce matériel. Commençons par son origine, son histoire, sa description et les matériaux qui le constituent.

Une petite histoire sur la harpe

La harpe à cadre s’est apparue dans le 8ème et le 10ème siècle avant Jésus-Christ. Comme mentionné précédemment, elle est donc parmi les ancêtres des instruments musicaux. Pendant certains moments, cet instrument est très connu dans la prédilection des ménestrels en Europe. Le modèle de la harpe a ensuite peu évolué. Dans la préhistoire, la harpe est faite par de l’arc des flèches d’or. De nos jours, nous avons presque le même modèle depuis l’année 1810.

A quoi ressemble une harpe ?

La harpe fait partie des instruments à cordes. Par contre, la longueur de ces dernières est différente des autres. Pareil à celles des guitares, dès qu’elles vibrent, elles produisent le son. La tension de la vibration de la corde d’une harpe de concert peut atteindre jusqu’à 680 kg. Avec 1,70 mètre de hauteur, la harpe dispose de 6 octaves et demie. Pour apprendre à maîtriser cet instrument, vous devriez connaître où placer vos doigts.

Que constitue une harpe ?

Le nombre de cordes de la harpe varie d’un modèle à l’autre. Ces composants sont faits en boyaux de mouton ou de nylon. Il faut pincer les cordes avec les doigts pour les faire vibrer. Leur longueur, leur tension et leur masse linéique varient la hauteur du son. En outre, les pédales permettent de changer la longueur de la corde et modifient la hauteur des notes. La table d’harmonie, le manche et les chevilles sont par contre en bois.

Leave your comment